Qui est en Ligne ?

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne

Partenaires

Evènements

Affiche CDD 2017 v2LR

Du soleil, des rames, un p'tit air de vacances.

Quand le groupe loisirs se déplace en pays cadurcien, c'est pour y passer de bons moments. Ci-dessous le petit compte rendu de Jean.

Lot-Juin2017

Une organisation prévoyante.

Merci à Hervé qui nous a inscrit 7 mois avant, cette randonnée étant très demandée. L'an passé il s'était fait envoyé brouter.
Merci à ceux qui se sont occupés des véhicules loués et aux conductrices et conducteurs, Antony, Marie-Claire, Didier et les autres.
Merci aux 14 participants plus Frédéric qui nous a rejoint le samedi à St Cirq la Popie.
Hervé s'est particulièrement investi pour le calage pile poil du déplacement à travers les mails et les réunions. Pourtant il a fallu qu'un énergumène se trompe d'horaire et fasse perdre 40 minutes au départ. Stress du groupe, petit déjeuner raté, pique-nique raccourci. La honte. Il a bien mérité de se faire charrier pendant 3 jours (et même éternellement) et on l'a condamné à écrire ce compte rendu.

 

Le Lot en aviron

Je vous dispense de tous les superlatifs et je résume :
On navigue 3 jours sur une rivière qui serpente dans un écrin de falaise et de végétation souvent sauvage ponctuée de châteaux et de villages perchés ou nichés dans un coin de méandre.
Le parcours total de 63 km est coupé par 20 écluses que l'on occupe à 6 yolettes dont l'instabilité est parfois flippante – trois chavirages – mais une bonne sécurité.

La sécurité, les mises à l'eau, le passage des écluses, l'accueil, l'hébergement, sont bien organisés et encadrés par 50 bénévoles pour 24 yolettes plus les accompagnateurs (trices) soit un total d'environ 150 personnes.

Le parcours est rythmé par le passage des écluses et les apéros.

1er apéro : en fin d'après- midi du vendredi (13 km) sur la plage de St Cirq après la baignade et la douche. Une SOUPE ANGEVINE façon cadurcienne mais aussi traitre que la nôtre (chouette y'a des chips).
2ème apéro : avant le pique- nique du samedi près du ruisseau le « Vers » après un beau parcours. Une sangria appelée Jus de Légume par les autochtones. Ne pas abuser il reste 17 km.

3ème apéro : à l'hôtel après l'arrivée à Cahors au soir d'une journée bien remplie par 35 km de rame, un Kir classique.

4ème apéro : offert à l'arrivée à Douelle dimanche (15 km) après le démontage, par un jeune club sympathique. Boisson à base de citron.

Durant ces apéros nous en avons profité pour faire la promo de notre Coupe des Dames et Coupe des Messieurs.
Les repas, bons et périgourdins, un peu longs. A L'hôtel des prêcheurs: c'est la fête, des cadeaux pour tout le monde, chants (voir ci-dessous), et pour les plus vaillantes et les fans une courte soirée dansante.

Une chanteuse du club fit résonner sa voix dans quelques écluses (E. Piaf, mélodie locales, santiano hisse et ho, halte là les rameurs sont là), Hervé a tenté de l'imiter mais ce fut un échec redoutable.

Visite

Trop peu de temps pour les visites, une nocturne à St Cirq la Popie, l'aviron occupant l'espace. Nous en avons pourtant plein les yeux.
Sympathique le club de Cahors.

Le retour

Avant le départ douche bien venue et un repas (excellent et rapide) à l'hôtel des Chartreux. La piscine a rendu Henry joyeux.
Pour nous reposer des 2 tapes cul qui nous servaient de véhicule et de la chaleur, Antony a fait un détour dans le célèbre et charmant village de Thouron, nous promettant un étang frais, une piscine et une bière à l'ombre (50 km de détours merci WAZE). Surprise !, à l'ombre de petits érables dans un village écrasé de soleil et surplombant une piscine (appelée communément, fosse à purin), nous eûmes le bonheur de goûter un carré de chocolat noir (merci marc) accompagné de quelques gouttes d'eau « cristalline » tiède.
Fabienne 130 km plus loin nous fit découvrir de superbes toilettes (ça devenait urgent), au milieu d'un beau jardin. Et en prime, une part du cake de Diane, hyper bon.

Une très belle sortie, une bonne ambiance.

Un petit regret pour Catherine, il manquait une yolette de pointe.

Ces trois jours avaient un avant-goût de vacances, nous nous sommes quittés avec regret dans l'air doux du soir.

Jean